La seule question qui se pose : pourquoi ?

Pourquoi s’imposer une préparation longue et souvent difficile, des douleurs physiques avant, pendant et après ?

Pour une seule raison qui justifie tous les engagements que je prends : pour l’émerveillement !

L’émerveillement d’arriver sur un sommet, l’émerveillement de croiser une baleine ou des groupes de dauphins en plein océan …

L’émerveillement d’une étoile filante en pleine nuit, d’une voute céleste tellement intense qu’on se demande qui là-haut à allumer les leds …

Parce que l’émerveillement et notre capacité à nous étonner encore et toujours participent à notre humanité et que je suis encore et toujours une grande enfant.

D. Desclaveliere-Ardavanis

J61 : de Littleton à Fryeburg, on quitte le New-Hampshire pour le Maine.

La journée aurait pû être merveilleuse, on aurait pû profiter des paysages de la White Mountain National Forest, on aurait pû apercevoir le Mont Washington (où les alpinistes s’entraînent en hivernal pour le K2 et l’Everest), on aurait pû se tremper les pieds dans le lac Écho et on aurait pû prendre plein de photos sympas.
On aurait pû si on n’avait pas pris la route sous un déluge qui après 2h30 s’est transformé en pluie puis en bruine.
Tous les paysages étaient couverts par la brume…

Du coup, on a plutôt pris l’option « je roule sans m’arrêter mais je suis quand même trempée ». Et c’est là que l’expression « être trempée jusqu’aux os » à pris tout son sens – LOL.

La pluie s’est finalement décidée à nous abandonner après 55 miles (88 km) alors que notre arrivée était aujourd’hui à 64.6 miles !
Nous avons changé d’Etat juste 4 miles avant d’arriver et c’est la seule photo que vous aurez aujourd’hui !
Juste avant l’arrivée, un stop pour un capucino et des mini roulés à la cannelle histoire de se réchauffer un peu avant une bonne douche chaude.

Donc un « joli » parcours pluvieux de 105 km (673 m D+).
Et nous sommes à J-2 !!

J60 : de Stowe à Littleton, du Vermont au New-Hampshire…

Petit départ sous des temperatures fraiches et un ciel couvert, qui nous a accompagné toute la journée.  Heureusement la pluie annoncée n’arrivera finalement qu’en début de soirée, donc nous avons roulé au sec pour aujourd’hui – à priori ça va être un peu plus humide demain.

Nous avons traversé Stowe, qui est toute mimi et super touristique pour aller prendre des routes de campagne avec des le départ une montée a 13%, histoire de chauffer les cuisses et de compenser les températures matinales – LOL.
Après un picnic auprès d’un petit lac à Danville, nous avons continué sur des routes toujours aussi « rolling » pour finir par un dernier 13% devant l’école qui nous hébergé ce soir. Ed, notre routeur, nous avait prévenu : des montées tout le long !!!

Du coup, le parcours du jour nous à fait rouler 120km avec un certain denivelé (1292 m D+).

Petit sourire du jour : cela fait plusieurs fois que je vois une espèce de moto 3 roues assez spéciale mais je n’avais pas réussi à prendre de photo. Le plus rigolo, ce n’est pas l’idée des 3 roues (on a bien des scooters 3 roues en France) mais c’est de voir un Biker à  moustache dessus : ça casse un peu le mythe….

J-3 …Belle soirée à vous tous

J59 : de Plattsburgh (NY) à Stowe (VT)

Nous sommes partis ce matin de Plattsburgh pour aller prendre un ferry qui nous à permis de traverser le lac Champlain et de passer de New-York au Vermont. Une bien jolie traversée qui nous à déposé sur Grand Isle.


A partir de là, nous avons pris des petites routes et traversé le Vermont et ses collines boisées.
Moi qui adore les « Rolling terrain », j’ai été ravie !!!
On a retrouvé – enfin – un petit dénivelé (1046 m+).
On a passé le col de Smuggler’s Notch et j’ai eu la surprise de croiser des grimpeurs avec des crash pads sur le dos : à priori ça grimpe en bloc dans le coin !

La pluie nous a rattrapé juste 3 miles avant d’arriver à l’hôtel (grand luxe ce soir : un vrai lit, une douche privée, des draps et des serviettes douillettes) mais cela a été une super belle journée avec 99km dans les pattes.

Arrivés à l’hôtel noys avons croisé nos voisins pour la soirée : un groupe de bikers Harley Davidson qui traversent eux aussi les USA !


J’attends la suite demain car à priori on augmente le denivelé – j’applaudis des 2 mains !!!

Belle soirée à vous tous

J58 : de Lake Placid à Plattsburgh (NY)


Nous avons débuté la semaine avec une 3ème journée dans les Adirondacks : cette région est juste merveilleuse. Si vous cherchez des idées de vacances pour marcher en forêt, faire du kayak et de la randonnée, c’est ici qu’il faut venir !!!

Je suis sous le charme !

Pour cette dernière semaine, les parcours se raccourcissent : seulement 93 km aujourd’hui (et 515 m D+).
Mais c’était tellement beau que justement on en a profité pour s’en mettre plein les yeux et les poumons.

Nous avons quitté les Adirondacks pour nous diriger vers Plattsburgh où nous sommes hébergés en dortoir par l’université (à 2 par chambre, c’est quasiment luxueux – MDR).
Du coup on va profiter de notre après-midi !

Belle journée à vous tous

J56 & 57 : de Star Lake à Lake Placid (NY)


Samedi à encore été une très belle journée à travers les Adirondacks, en direction de Lake Placid. Nous avons roulé à travers bois, en croisant pas mal de lacs.
Le temps est resté au sec avec des températures idéales pour rouler : entre 16 le matin et 24 en début d’après-midi.

La Lake Placid High School nous accueille pour le reste du WE.
Lake Placid c’est aussi un site pour les JO d’hiver (1932 et 1980), du ski nordique, un lac sympa et des montagnes tout autour avec pas mal de vacanciers.
On profite de notre journée de repos pour se balader tranquillement dans cette petite ville très ambiance « vacances à  la montagne ». Il y a même une boutique spécialisée en articles et déco de Noël, en plein mois d’août ça fait un peu décalé !!!

Nous avons terminé la semaine avec 114km (938 mD+).
Bilan de la semaine avant d’attaquer la 9ème et dernière semaine de notre parcoues qui nous amènera à  Boston :
729 km et 5077m D+.
Bonne fin de WE à tous !

J55 : de Watertown à Star Lake (NY), à travers les Adirondacks


Une très belle journée comme je les adore à travers la forêt des Adirondacks :

Un parcours boisé et vallonné
Des températures clémentes
Un beau soleil
Des paysages superbes

Nous sommes arrivés près du Star Lake, qui est visiblement un spot sympa.
D’ailleurs je vais être brève car nous partons nous balader en ville et découvrir le seul bar des environs !

Nous avons roulé 99km (818 mD+) et Greg à lancé ce matin le compte à rebours : ce matin, il nous restait 9 jours dont 8 à pedaler avant l’arrivée à Boston !

J54 : de Mexico à Watertown (NY)

Hier nous avions dû changé nos plans au dernier moment car l’université d’Oswego qui devait nous héberger avait « oublié » notre réservation. Comme nous avons dormi à Mexico, nous avons repris aujourd’hui notre itinéraire initial et cela a réduit la distance à parcourir pour arriver à la Middle School (notre collège).

Du coup, c’était distance « balade » avec un 90 km et 500m D+ (je sais, je vous avais habitué à plus !).
On en a profité pour visiter la petite ville de Sackets Harbor, sur le lac Ontario, qui est absolument charmante.
En plus coup de chance, c’est la 1ère fois depuis le début de semaine qu’on ne se fait pas saucer !

Une petite glace pour valider notre arrivée à Watertown et hop, on est prêts à s’installer pour l’après-midi et profiter du « Spécial of the Day » de ce soir : Burger grillé au BBQ !
Bon appétit…

J53 : de Seneca Falls à Mexico (NY)

La pluie semble nous aimer en ce moment et clairement nous sommes loin des grosses chaleurs d’il y a quelques jours et même de l’épisode caniculaire que vous avez en France.

Nous sommes partis sous un ciel gris et frais, nous avons pris une bonne pluie qui nous a suivie pendant presque 45mn depuis  Skaneateles pour ensuite laisser place à un peu de soleil, histoire de sécher avant notre arrivée au camping !
Pluie et soleil : tout ce qu’il faut pour faire pousser les belles plantes – LOL.

Nous avons roulé vers le Nord en longeant d’abord Cayuga Lake et nous rapprocher du lac Ontario.
Une journée sous le signe de la forêt puisque nous avons traversé pas mal de zones forestières vallonnées (134 km et 830m D+) avant d’arriver à Mexico.

Comme j’ai bien vu le panneau et entendu ni les joueurs de maracas ni Luis Mariano, je vous confirme que nous sommes toujours dans l’état de New-York !

Lake Cayuga

J52 : de Geneseo à Seneca Falls

Je cherche encore le meilleur adjectif pour définir cette journée et je crois que je vais rester sur ‘surprenante’, et ce sur plusieurs aspects :
La météo d’abord : après des averses toute la nuit, la pluie et la bruine nous ont accompagnées une bonne partie de la journée. Cela donne une ambiance particulière quand tu pars avant 7h et que la brume recouvre les paysages
Une fois la pluie calmée c’est le vent qui s’est invité : quand tu es vent contre et que tu avances difficilement à 12km/h tu te dis que la journée va être longue… très longue. Tu as juste envie de crier « Fermez les fenêtres !!! »
Le parcours : aujourd’hui c’était le retour du denivelé. Qui dit montée, dit descente et en pleine lancée dans une super descente, nous avons raté un fléchage. Du coup, on a dû modifier notre itinéraire et nous nous sommes rajouté 8 km en supplément. Bruce, un autre cycliste, était avec nous dans cette variante. On a fêté notre retour sur le parcours avec un café chaud à une station essence : le top classe
La géographie : je continue à me marrer quand je vois les villes que l’on traverse ! Aujourd’hui c’était Varsaw, Dresden, Geneva « over the Lake » – le lac Seneca mais quand même- et enfin Waterloo. Pour cette dernière on aurait dit qu’une bombe était tombée sur la ville tellement les maisons sont dans un sale état surtout en comparaison avec Geneva qui était toute cossue !
Les rencontres enfin : environ 45 mn après notre départ, la tête dans le guidon, la pluie sur nous, on arrive en haut d’une belle montée et là j’entends les sabots d’un cheval et je vois arriver dans la brume une carriole avec un vieux monsieur barbu, chapeau enfoncé sur la tête, tout droit sorti du 18ème siècle et je me dis « va falloir arrêter le Berroca, ça te donne des visions ».
Environ 40mn plus tard alors que l’on essaye de rejoindre le parcours que l’on a perdu, je croise un homme et deux jeunes garçons habillés de la tête aux pied en sosie de Charles Ingalls (avec les bottes, les bretelles, le chapeau) !! Et là je me dis : « Surprenant cette tenue, surtout sous la pluie, ça doit être les endorphines qui te font rêver ».
Et finalement après 3h de vélo je croise cette fois-ci une autre carriole avec 2 femmes et 3 petites filles habillées en Laura Ingalls ! Plus de brume pour modifier ma vision, pas de montée en cours, j’ai bien toute ma tête !!! Renseignement pris ce soir, il y a une communauté Amish dans le secteur et j’ai juste vu quelques uns de ses membres !

Nous sommes finalement arrivés à Seneca Falls où nous passons la nuit.
Demain, changement de programme : nous irons finalement dormir à Mexico ( si si je vous promets que je n’ai pas pris de substances illicites ni abusé de la bière que nous avions bien méritée).
C’est finalement une belle journée avec 159km au compteur (et 1300m D+) que l’on a validée !!!

J51 : retour vers les USA !


Après un dimanche complet de repos et une ballade aux chutes du Niagara sous une chaleur étouffante, nous voici repartis pour une 8ème semaine de vélo à travers l’Amérique du Nord. J’ai du mal à croire que c’est notre avant-dernière semaine !!!

Nous avons traversé ce matin côté USA (le pont est quand même moins sympa que le ferry je trouve) pour rejoindre le nord de l’état de New-York.

Gros changement d’ambiance aussi car l’environnement est moins favorisé et nous sommes passés dans des quartiers pas cool du tout …. Niagara Falls Ontario c’est un mini Vegas et Niagara Falls New-York c’est des commerces fermés et des maisons très mal entretenues.

Heureusement nous avons vite rejoint la campagne sous un ciel couvert mais avec des températures autour de 27°C et surtout une humidité étouffante.

Même pas une 1 heure après notre départ, j’ai crevé, histoire de bien commencer la semaine – LOL.

Enfin, nous voici à Geneseo où nous sommes hébergés au Centre Athlétique … qui n’est pas climatisé. Du coup, malgré les orages et averses annoncés c’est camping pour tout le monde. On fera sécher la tente demain soir si besoin !

On nous avait annoncé 830m de dénivelé mais ce sera finalement 135 km et 746m de denivelé, le tout sur les derniers 40 miles / 64 km avec un vent contre ou latéral. Quand tu dévales une pente à 35 mph/ 56 kmh et que tu te prends une rafale de vent sur la droite, ça fait tout bizarre ! Voir tu serres les fesses !!!

Bonne soirée à tous