La seule question qui se pose : pourquoi ?

Pourquoi s’imposer une préparation longue et souvent difficile, des douleurs physiques avant, pendant et après ?

Pour une seule raison qui justifie tous les engagements que je prends : pour l’émerveillement !

L’émerveillement d’arriver sur un sommet, l’émerveillement de croiser une baleine ou des groupes de dauphins en plein océan …

L’émerveillement d’une étoile filante en pleine nuit, d’une voute céleste tellement intense qu’on se demande qui là-haut à allumer les leds …

Parce que l’émerveillement et notre capacité à nous étonner encore et toujours participent à notre humanité et que je suis encore et toujours une grande enfant.

D. Desclaveliere-Ardavanis

Une réflexion sur “La seule question qui se pose : pourquoi ?

  1. Nous rêvons et frissonons à la lecture de tes récits, le passage par les Canaries nous réchauffe et la faune croisée nous émerveille. Nous attendons la suite avec émotion, comme nous le ferions avec nos séries 😉.
    Bon vent, bizzzz Élisabeth

    Aimé par 1 personne

Répondre à Elisabeth Loison Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s